La petite librairie de Boo

vendredi 8 février 2008

PROFONDEURS - HENNING MANKELL

Automne 1914. La Suède, malgré sa neutralité, craint d'être entraînée dans la guerre, car les flottes allemande et russe s'affrontent au large de ses côtes. Le capitaine Lars Tobiasson-Svartman reçoit la mission de sonder les fonds de la mer Baltique et de chercher une route maritime secrète à travers l'archipel d'Östergödand.

L'homme est hanté par l'idée de contrôle qu'il exerce en mesurant tout ce qui l'entoure, les masses, le temps, les distances entre les lieux, les objets et les êtres (sa femme Kristina restée à Stockholm). Mais lorsqu'il découvre Sara Fredrika vivant seule sur une île désolée, la présence de cette femme très vite l'obsède et il devient son amant. Le fragile couvercle qu'il maintenait sur son « abîme » intérieur se soulève et son univers tiré au cordeau vole en éclats. D'allers et retours entre l'île et Stockholm, il s'invente des missions secrètes. De mensonge en mensonge - à Sara Fredrika, à Kristina, qui perd la raison, à l'amirauté qui le pousse à démissionner -, Tobiasson perd pied, sombre dans la folie et se suicide par noyade.

Dans ce récit sobre et parfaitement construit, porté par une intensité émotionnelle constante, Mankell se mesure ici avec les plus grands auteurs suédois contemporains, Torgny Lindgren et Per Olof Enquist.


profondeurs



Profondeurs, Henning Mankell
Edition Seuil, 324 Pages, Janvier 2008
(Traduit du Suédois par Rémi Cassaigne)
Roman Contemporain.




Télérama ( Martine Laval)    "
Henning Mankell n'est pas tendre avec son personnage. Il le conduit sur des rivages inconnus, ceux du désir, de l'amour, du sexe, de la jalousie jusqu'à le faire tanguer, perdre pieds, sombrer corps et âmes dans la démence."

Le Monde (Gérard Meudal)    "
Profondeurs est une méditation pour le mensonge, un livre étrange qui emprunte à tous les genres que pratique avec bonheur Henning Mankell, du théâtre au roman policier."

Mon avis                                      " L'auteur lui-même déclare que " ce récit se déroule à la frontière entre la réalité et la fiction" Car certaines personnes ont réellement existé de même que la cartographie exacte ou modifiée dans
Profondeurs . Pendant la première guerre mondiale, Lars le héros, capitaine hydrographe mesure les fonds marins, il est marié, va être père et découvre une île, une autre femme, cela pourrait être banal, si ce n'est que dans ces mers glacées de la suède, il finira par se rendre compte qu'il "avait bâti la plus grande partie de sa vie selon un principe insensé. Il avait poursuivi la distance au lieu de rechercher la proximité" - Dans la fuite de sa vie, il ne lui restera que la définitive. La sobriété du style ajoute à ce roman qui aurait pu être seulement un froid récit une dimension philosophique et humaine de valeur."

Posté par Booooo à 16:40 - - Commentaires [13] - Permalien [#]


mercredi 30 janvier 2008

MON AUTRE PASSION SUITE....

Tout d'abord bonjour à tous et toutes.

Peut-être ou peut-être pas d'ailleurs :-) certains auront noté que j'étais beaucoup moins présente à la fois sur mon blog mais aussi malheureusement sur "vos blogs". Il y a, à cela deux raisons, déjà le fait est que je lis beaucoup moins en ce moment ( c'est on va dire ma période sans !) mais la raison principale est, et je vous en ai déjà parlé mon autre passion " les animaux", je vous l'ai dit j'ai commencé par faire un autre blog, puis chemin faisant, tout en cogitant, j'ai eu envi d'aller plus loin, d'essayer surtout d'être plus active et je me suis décidée de finalement créer un forum ( avec l'aide d'une amie) pour les animaux, qu'ils soient familiers, sauvages........

voilà je ne fais pas ce post dans un but de publicité, mais tout simplement je me devais de vous expliquer le pourquoi du comment :-)

Non!Non! je ne me fais pas de pub mais :-) je vous mets quand même le lien du forum Animals( lol)

http://pourlanimal.forumpro.fr

Merci encore pour votre présence ici !!!

amitiés Boo.

Posté par Booooo à 16:14 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

lundi 21 janvier 2008

LA ROUTE - CORMAC McCARTHY

L'apocalypse a eu lieu. Le monde est dévasté, couvert de cendres. Un père et son fils errent sur une route, poussant un caddie rempli d'objets hétéroclites et de vieilles couvertures. Ils sont sur leurs gardes car le danger peut surgir à tout moment. Ils affrontent la pluie, la neige, le froid. Et ce qui reste d'une humanité retournée à la barbarie.



la_route_mc_carthy


La Route, Cormac McCarthy

Editions de L'Olivier, 245 pages, Janvier 2008

( traduit de l'Anglais (Etats-Unis) par François Hirsch)

Roman Contemporain.


Prix Pulitzer 2007, la Route s'est vendu à plus de deux millions d'exemplaires aux Etats-Unis.


Télérama - Nathalie Crom (2007)
Héritier de la Bible et de Shakespeare, de Hawthorne et de Faulkner, archaïque, lyrique et visionnaire, sensible à la beauté du monde, hanté par la violence des hommes et la question du Mal.   

L’Express - François Dufay (03/01/08)
Epure d'un romancier au sommet de son art, cette"Route" (.. .) dresse le constat saisissant, minimaliste, de notre condition précaire. C'est aussi et surtout, sous la plume d'un père aux cheveux blancs, une poignante parabole sur la paternité, ce flambeau transmis de génération en génération, qui, au coeur des ténèbres, parvient à sauvegarder une étincelle de la lumière divine.

Le Point - Michel Schneider (03 Janvier 2008)
C'est beau et d'une tristesse infinie. Le livre refermé, vous êtes encore à l'intérieur.   

Le Nouvel Observateur - Didier Jacob (03/01/2008)
Si 'La Route' est un roman admirable , c'est que son auteur y montre un art époustouflant du détail vrai (.. .) Paradoxe d'un livre magnifiquement écrit qui dit la mort de la littérature. Exténuantchef-d'oeuvre qui marque l'entrée de l'humanité dans l'ère du 'long jamais.   

Le Figaro magazine - Anthony Palou (05 Janvier 2008)
McCarthy est le poète sublime  du chaos et sa prose est d'une beauté à couper le souffle.   

Livres Hebdo - Alexandre Fillon (16 Novembre 2007)

Le grand romancier américain n'est pas réputé raconter des histoires qui finissent bien. Celle-ci vous envoûte durablement avec son unique et incandescent charme noir.

Mon avis
Après un cataclysme non précisé, un père et son fils errent, derrière un caddie, chargé de  leurs maigres ressources, dans un désert de cendres, de villes désertées et détruites pour essayer de survivre, sous les intempéries ( neiges, pluie, froid) en évitant les "méchants" qui rôdent encore dans ces lieux désertiques. On ne sait pas " ce qu'il pouvait y avoir plus loin sur
La Route"et pourtant ils continuent à la parcourir. Cormac McCarthy  les accompagne dans cette désolation inhumaine et réussit, par la précision de son style, la concision de ses paragraphes à nous impliquer dans une méditation sur la condition de la civilisation......."



Cormac McCarthy est né à Providence ( Rhode Island ) en 1933. Couronnée par le National Book Critics Circle Award et le National Book Award, son oeuvre est considérée aujourd'hui comme l'une des plus marquantes de la littérature américaine contemporaine.

Posté par Booooo à 14:10 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

lundi 14 janvier 2008

UN HOMME ACCIDENTEL - PHILIPPE BESSON

Deux êtres que tout sépare se trouvent brutalement réunis par la mort d'un inconnu. Aussitôt, entre ces deux-là, surgit, sans qu'ils s'y attendent et sans qu'ils puissent s'y opposer, un sentiment violent. Un sentiment qui va les arracher à la solitude et au mensonge.


                     

un_homme_accidentel




Un homme accidentel, Philippe Besson
Editions Julliard, 244 pages, Janvier 2008.
Roman Contemporain.


Au delà d'un intrigue criminelle, le récit d'un amour imprévu et fulgurant, où le désir conduit à franchir des frontières dangeureuses.....



Livres Hebdo ( J.Claude Perrier)           " Tout cela est sensible, se lit comme une évidence. Philippe Besson a du talent et du métier. Ceux qui ont aimé ses précédents romans vont adorer."

L'avis de L'Express

L'avis de fluctuat.net

L'avis de Flo


Mon avis                        " "Il n'arrive presque jamais rien à Berverly Hills. Je veux dire :quand on est flic, c'est un endroit de tout repos" et j'y suis flic, celui qui découvre le cadacre d'un dealer, prostitué, mâle, je suis marié et vais avoir un enfant. Je vais rencontrer Jack Bell, acteur célèbre et là tout va basculer. Car je vais sombrer dans ce que certains ont qualifié de "romantisme grotesque" et moi "d'amour" jusqu'à la mort.
Un homme accidentel devrait être écrit avec "des mots que je ne possède pas....il faudrait surtout des silences, des aveux sans paroles....pour être seulement dans l'émotion, dans ce qui se ressent, ce qui s'éprouve." Philippe Besson qui laisse parler son héros ne "redoute pas l'impudeur", dit des "moments crus....sans tabou, sans retenue" et comme lui, ne renie rien en un livre troublant, dérangeant, fruit d'une difficile décision.
Toutefois, je crois que c'est un livre qu'on ne peux pas mettre dans toutes les mains....."



Posté par Booooo à 12:11 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

vendredi 4 janvier 2008

BONNE ANNEE 2008 A TOUS !!!!

          

                                Bonne_ann_e





                           Une très très Bonne Année 2008 à tous et toutes !!!!

Je vous souhaite que du bonheur ! de la joie ! la santé ! éventuellement des Euros ! Mais avant tout que cette année à venir ne soit pas pire que la précente......Soyez heureux.



                                                  Bonne Année 2008.


p.s. : J'en profites pour m'excuser de ne pas être venue avant vous souhaiter les voeux, mais j'étais très occupée : Inventaire oblige. Du coup tout s'en ressent lecture, temps sur le net etc....Mais j'espère reprendre mes activités préférées au plus vite.



                                               feux_d_artifice

Posté par Booooo à 12:52 - - Commentaires [16] - Permalien [#]


vendredi 28 décembre 2007

BON BOUT D'AN !!!!!!

                                 

marseille_panoramique_ciel_gris                                          



Par superstitions ( oups !!) je ne vous présenterai pas encore mes voeux pour 2008 !!! Ils seront fait en temps voulu :-).
Mais je vous souhaite dès à présent un Bon Bout d'An et à L'An Qué Ven.......ce qui signifie Bonne Fin d'Année et à l'Année prochaine ........Cette expression s'emploi couramment ici ! chez moi ! et ce dès le soir de Noël.

bandeau_creche





Terminez bien l'année 2007.....plus que quelques jours et.....





                                     Bon Bout D' An Tous  !!! 





                                                              Bougie_Coupe_champagne_web

Posté par Booooo à 13:52 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

mercredi 26 décembre 2007

IL FAUT VOIR CE BLOG !!!

Ce matin en faisant le tour de mes blogs préférés....J'ai découvert en passant chez Mme et Mr Patch : Le Gouli Blog, l'existence d'un sublime second blog appartenant à Mr Patch : Le Goulizoom.
Je vous invite vivement à le découvrir, ce n'est que du bonheur, du grand art !! Un réel grand coup de coeur.


                                                           coeur


A voir, revoir, re-revoir..............


                                             

Posté par Booooo à 16:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

SHELL - BENOIT VIROLE

Lorsque Gabriel, jeune professeur d’histoire de l’art, entre par hasard dans une salle de jeux vidéo en ligne, sa vie bascule. Fasciné par un écran, par un jeu, New World Ecstasy (NWE), et par la beauté renversante d’un visage, celui de Shell, personnage virtuel créé par Eddie, jeune joueur qui propose à Gabriel de l’initier aux tentations de Second Life.
Tout dérape alors. Eddie est retrouvé assassiné et Gabriel, happé par cette « seconde vie », n’a désormais plus qu’une obsession, retrouver Shell dans l’immensité du jeu… Pour cela il crée Faust, son avatar, oubliant sa vie réelle, sa femme, Annie, ses cours, sa maladie étrange et incurable qui lui fait perdre connaissance par intermittence, et même Michèle, cette mystérieuse jeune femme rencontrée au musée du Louvre et à laquelle il n’a pas su résister.
Pour les besoins d’une enquête sur un attentat islamiste, Michèle, en réalité agent de la DGSE, est à son tour propulsée dans NWE, véritable plaque tournante où les terroristes se retrouvent virtuellement, sans laisser trace de leurs échanges…



shell



Shell, Benoît Virole

Edition Hachette Littératures, 216 Pages, 2007.

Roman Fantastique.



Lorsque la réalité rencontre le virtuel, les repères se perdent, les identités s’effacent… Lorsque deux amants s’éloignent, deux avatars se rencontrent, pour le meilleur et surtout pour le pire…
Haletant et ultra documenté, Shell est un roman parfaitement réaliste. En lisant Shell, on se rend compte, qu’on le veuille ou non, que les mondes virtuels sont irrémédiablement entrés dans nos vies.


Benoît Virole est psychanalyste. Il est l’un des meilleurs connaisseurs en France des mondes virtuels et a été le premier à les utiliser dans son travail d’analyste. Il est l’auteur, chez Hachette Littératures, de Du bonusage des jeux vidéo et autres aventures virtuelles (2003) et de L’Enchantement Harry Potter. Psychologie de l’enfant nouveau (Pluriel, 2002).
Shell est son premier roman.

Voir ici la vidéo de l'Auteur

Posté par Booooo à 15:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

vendredi 21 décembre 2007

BONNES FETES...

joyeux_noel___tous








Depuis quelques jours, j'ai beaucoup moins de temps à accorder au blog : période de Fêtes oblige....et je crois mais surtout espère :-) que jusqu'au moins la date du 25 passée, je n'en aurais pas davantage, c'est pourquoi je vais vous souhaiter dès aujourd'hui à tous et toutes d'excellentes Fêtes de Noël.

Alors soyez heureux, profitez, amusez vous....soyez gâtés !

                                                



                                        JOYEUX NOEL A TOUS !!!!!!





                                                       gif_noel15


Posté par Booooo à 14:41 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

lundi 17 décembre 2007

LA DECLARATION, L'HISTOIRE D'ANNA - GEMMA MALLEY

" Elle aperçut Peter et plissa légèrement les yeux en passant devant lui. C'est seulement lorsqu'il prononça son nom qu'elle s'arrêta, à contrecoeur.
" Anna, dit-il tout doucement. Anna Covey."
Elle le foudroya du regard.
"Surplus Anna, rectifia-t-elle. Je te prierai de ne pas utiliser de mots venant de l'Extérieur, et de cesser d'affirmer que tu connais mes parents, vu qu'en ce qui me concerne je n'en ai pas."

Angleterre, 2140.
Les adultes peuvent choisir de ne plus mourir s'ils renoncent à faire des enfants. Anna vit depuis presque toujours au foyer de Grange Hall, un pensionnat pour les Surplus, des enfants qui n'auraient pas dû naître, des enfants dont les parents ont défié la loi en les mettant au monde. Anna n'a plus de parents désormais. Confinée dans l'enceinte du pensionnat, elle travaille très dur, pour effacer leur faute.
Anna a tout oublié de son passé.
Jusqu'au jour où arrive un jeune garçon qui semble la connaître. Mais qui est ce Peter ? Pourquoi ne la laisse-t-il pas tranquille ? Et pourquoi elle, Anna, se sent-elle soudain si troublée ?

A travers l'incroyable histoire d'Anna, et au fil de son carnet, son seul confident, un roman bouleversant sur la vitalité de l'adolescence.


la_d_claration



La déclaration, Gemma Malley
Editions Naïve, 366 Pages, 2007.
(Traduit de l'anglais par Nathalie Peronny)
Roman Fiction.



Evène                                       " A mi-chemin entre
Le grand secret de Barjavel et Le fils de l'homme de P.D. James, La déclaration de Gemma Malley propose une réflexion sur le thème de l'immortalité et les conséquences qu'elle peut avoir sur les générations à venir. L'univers futuriste qu'elle crée met en évidence les failles de la société actuelle, dénonce l'obsession pour la jeunesse et l'angoisse de la vieillesse et du changement qui règne dans la plupart des civilisations occidentales. Mais Gemma Malley peine à construire un monde crédible, et malgré la sensibilité et le rythme qu'elle imprime à son roman, de nombreuses incohérences ternissent la qualité de son récit. (....).Gemma Malley soulève néanmoins des questions intéressantes sur la valeur du temps et l'importance du rôle des nouvelles générations.(....)."

Livres Hebdo (Claude Combet)" Pour son premier roman, la britannique
Gemma Malley possède à la fois une écriture coup de poing et tous les ressorts du genre. Elle bâti un univers cohérent, poussant à l'extrême les traits d'une société, sommé toute peu éloignée, de la nôtre où le paraître importe davantage que la vérité (....). Un livre sans concession et salutaire."

Catherine Gentile

Mon avis                                       "
L'histoire d'Anna adolescente qui n'aurait jamais dû venir au monde mais existe tout de même, se situe en 2140,moment où les adultes ont découvert le sérum de longévité et ne meurent plus à condition que de nouvelles naissances ne viennent troubler l'équilibre de leur univers. Les enfants qui, en dépit de ces règles naîtront de parents y ayant dérogé, deviennent des "surplus" hébergés dans un foyer très spécial et sont destinés à devenir domestiques mortels de ces vieillards immortels. Gemma Malley nous offre avec La déclaration une vision originale du bien devenu mal et nous laisse nous demander à quel public est destiné son ouvrage : au public de 1984 de Georges Orwell ou à celui d'Harry Potter de J.K.Rowling."

Posté par Booooo à 14:43 - - Commentaires [12] - Permalien [#]