lundi 21 janvier 2008

LA ROUTE - CORMAC McCARTHY

L'apocalypse a eu lieu. Le monde est dévasté, couvert de cendres. Un père et son fils errent sur une route, poussant un caddie rempli d'objets hétéroclites et de vieilles couvertures. Ils sont sur leurs gardes car le danger peut surgir à tout moment. Ils affrontent la pluie, la neige, le froid. Et ce qui reste d'une humanité retournée à la barbarie.



la_route_mc_carthy


La Route, Cormac McCarthy

Editions de L'Olivier, 245 pages, Janvier 2008

( traduit de l'Anglais (Etats-Unis) par François Hirsch)

Roman Contemporain.


Prix Pulitzer 2007, la Route s'est vendu à plus de deux millions d'exemplaires aux Etats-Unis.


Télérama - Nathalie Crom (2007)
Héritier de la Bible et de Shakespeare, de Hawthorne et de Faulkner, archaïque, lyrique et visionnaire, sensible à la beauté du monde, hanté par la violence des hommes et la question du Mal.   

L’Express - François Dufay (03/01/08)
Epure d'un romancier au sommet de son art, cette"Route" (.. .) dresse le constat saisissant, minimaliste, de notre condition précaire. C'est aussi et surtout, sous la plume d'un père aux cheveux blancs, une poignante parabole sur la paternité, ce flambeau transmis de génération en génération, qui, au coeur des ténèbres, parvient à sauvegarder une étincelle de la lumière divine.

Le Point - Michel Schneider (03 Janvier 2008)
C'est beau et d'une tristesse infinie. Le livre refermé, vous êtes encore à l'intérieur.   

Le Nouvel Observateur - Didier Jacob (03/01/2008)
Si 'La Route' est un roman admirable , c'est que son auteur y montre un art époustouflant du détail vrai (.. .) Paradoxe d'un livre magnifiquement écrit qui dit la mort de la littérature. Exténuantchef-d'oeuvre qui marque l'entrée de l'humanité dans l'ère du 'long jamais.   

Le Figaro magazine - Anthony Palou (05 Janvier 2008)
McCarthy est le poète sublime  du chaos et sa prose est d'une beauté à couper le souffle.   

Livres Hebdo - Alexandre Fillon (16 Novembre 2007)

Le grand romancier américain n'est pas réputé raconter des histoires qui finissent bien. Celle-ci vous envoûte durablement avec son unique et incandescent charme noir.

Mon avis
Après un cataclysme non précisé, un père et son fils errent, derrière un caddie, chargé de  leurs maigres ressources, dans un désert de cendres, de villes désertées et détruites pour essayer de survivre, sous les intempéries ( neiges, pluie, froid) en évitant les "méchants" qui rôdent encore dans ces lieux désertiques. On ne sait pas " ce qu'il pouvait y avoir plus loin sur
La Route"et pourtant ils continuent à la parcourir. Cormac McCarthy  les accompagne dans cette désolation inhumaine et réussit, par la précision de son style, la concision de ses paragraphes à nous impliquer dans une méditation sur la condition de la civilisation......."



Cormac McCarthy est né à Providence ( Rhode Island ) en 1933. Couronnée par le National Book Critics Circle Award et le National Book Award, son oeuvre est considérée aujourd'hui comme l'une des plus marquantes de la littérature américaine contemporaine.

Posté par Booooo à 14:10 - - Commentaires [16] - Permalien [#]


Commentaires sur LA ROUTE - CORMAC McCARTHY

    ouch, ça c'est un truc qui va me plaire je pense, merci Boo !
    PS : sûrement pas aussi lyrique, mais sur le même thème (plus ou moins) passe en ce moment au ciné "Je suis une légende", adapté d'un livre de Matheson. Très chouette (même si très loin du bouquin).

    Posté par Boo, lundi 21 janvier 2008 à 15:00 | | Répondre
  • Interessant.. je note! )

    Posté par Choupynette, lundi 21 janvier 2008 à 17:50 | | Répondre
  • Au vu de l'avis unanime des critiques, je ne prendrai pas trop de risque à découvrir cet univers apocaliptique. Merci pour ce post.

    Posté par Nicolas, lundi 21 janvier 2008 à 18:44 | | Répondre
  • il est noté

    Posté par Gambadou, lundi 21 janvier 2008 à 21:55 | | Répondre
  • pas très gai tout ça, je passe même si c'est un chef d'oeuvre.

    Posté par cathulu, mardi 22 janvier 2008 à 07:08 | | Répondre
  • Même si le sujet me semble très intéressant, ce livre ne m'attire pas !
    Bonne journée !

    Posté par Florinette, mardi 22 janvier 2008 à 10:02 | | Répondre
  • ce livre me tente beaucoup. je l'ai noté, mais il n'est pas encore dans ma pal!

    Posté par sylvie, mardi 22 janvier 2008 à 21:30 | | Répondre
  • J'ai lu une très bonne critique dans "Elle"...

    Posté par Anne, mercredi 23 janvier 2008 à 09:57 | | Répondre
  • Je n'ai pas été vraiment enchantée de mes précédentes lectures de cet auteur (il faut dire que je l'ai lu en anglais en général et qu'il aime bien les loooongues phrases !). Alors, j'hésite beaucoup, même si le thème m'attire bien !

    Posté par Joelle, jeudi 24 janvier 2008 à 16:09 | | Répondre
  • Bah moi j'ai sauté dessus. Il se trouve dans ma pile. J'ai hâte de le lire. Je sens qu'il va me plaire celui-là.

    Posté par La liseuse, dimanche 27 janvier 2008 à 14:09 | | Répondre
  • J'ai découvert cet auteur sur le tard l'anné dernière avec "Non,ce pays n'est pas pour le vieil homme". Je crois que je vais récidiver avec "La route".

    Posté par Pascal, lundi 28 janvier 2008 à 20:26 | | Répondre
  • Alors "bonne route" avec ce livre et à ceux qui vont le lire, pour les autres, je comprend et conçois qu'on ne puisse pas tout lire ( la preuve!! moi, en ce moment j'ai le plus grand mal)

    J'ai une chose à rajouter, pour le commentaire de Boo, je n'ai pas vu "je suis une légende" à mon grand regret d'ailleurs, mais mon fils oui, et il me l'a raconté, il a beaucoup aimé, en tout cas le rapprochement que tu fais entre le livre et le film, me semble tout à fait approprié.

    bisous à tous et merci.

    Posté par Boo, mercredi 30 janvier 2008 à 15:58 | | Répondre
  • tout les avis que je lis, sont pas favorables sur ce livre, je passe.

    Posté par pom', lundi 10 mars 2008 à 10:55 | | Répondre
  • Ça y est ! je l'ai eu et je l'ai lu. Je l'ai beaucoup aimé . C'est un beau livre marquant. L'apocalypse est un thème visité et revisité régulièrement, mais là franchement, j'ai été scotchée tout le long du roman. C'est très fort, c'est un roman psychologique, philosophique,d'aventure aussi.. et le suspens nous tient en halène.

    Posté par sylvie, vendredi 18 avril 2008 à 18:06 | | Répondre
  • Ça y est ! je l'ai eu et je l'ai lu. Je l'ai beaucoup aimé . C'est un beau livre marquant. L'apocalypse est un thème visité et revisité régulièrement, mais là franchement, j'ai été scotchée tout le long du roman. C'est très fort, c'est un roman psychologique, philosophique,d'aventure aussi.. et le suspens nous tient en halène.

    Posté par sylvie, vendredi 18 avril 2008 à 18:07 | | Répondre
  • Moi je dois être l'une des rares à ne pas avoir aimé du tout... à tel point que je n'ai pas eu le courage de le terminer.

    Posté par Fleur, vendredi 4 juillet 2008 à 10:10 | | Répondre
Nouveau commentaire